Imprimer

Peupleraie et Aulnaie

Écrit par B.Djerad. Publié dans Les Forêts

Peupleraie et Aulnaie :

 On les rencontre sur les piémonts des versants Nord de l'oued Taza de l'oued T’boula et de l'oued Guellil (Dar El Oued).

Le cortège des plantes compagnes est infiltré par un nombre important d’espèces transgressives. Cependant, les espèces mésophiles telles que Nerium oleander, Ulmus campestris, Petasites fragrans, Coriaria myrtifolia...etc, se développent mieux avec les peupliers tandis que l’aulne est toujours accompagné d’espèces sciaphiles telles que Sambucus ebulus, les fougères, Mercurialis perennis, Circeae lutetiana, Equisetum maximum, Salix sp., Carex sp., Geum urbanum,..

Imprimer

Afaressaie

Écrit par B.Djerad. Publié dans Les Forêts

Afaressaie

 Le PN de Taza est l’unique aire classée renfermant des peuplements purs de chêne afarès. Cette essence qui se développe sur sol légèrement calcaire est présente sur les hauteurs du versant Nord de Guerrouch vers l’Est (Djebel El Kern).

Cependant, il peut descendre pour se mélanger avec le chêne zéen et cédera progressivement jusqu’à l’altitude de 600 m sur les versants Nord où il devient pratiquement inexistant sauf à l’état de pieds isolés. Il fera de même avec le chêne liège dans les stations moins fertiles et les versants Sud.

Son cortège floristique est constitué à peu près d’espèces herbacées ubiquistes. Cependant, à partir de l’altitude 800 m, des espèces dites de hautes montagne trouvent refuge en sa compagnie : Asperula odorata, Daphne laureola, Ruscus aculeatus, Potentilla micrantha,..etc.

 

Imprimer

Chêne Liège

Écrit par B.Djerad. Publié dans Les Forêts

Série à chêne liège (Quercus suber L.):

 

   Le chêne-liège est une essence méditerranéo-atlantique.

Sa répartition géographique est définie par ses exigences écologiques (lumière, chaleur, humidité et la nature du sol).

On le retrouve au bord de la mer jusqu'à 500 m d'altitude environ.

La  série  de chêne liège est à l’origine de la plupart des formations de dégradation.

Les peuplements vigoureux du parc sont de plus en plus rares  et fragmentés; ils se rencontrent sur des sols profonds, légèrement acides et perméables, situés généralement sur les versants Nord et les endroits abrités.

La strate herbacée se compose de Cytisus triflorus, Erica arborea, Arbutus unedo, Rhamnus alaternus, Phylleria media, Rubus ulmifolius, Crataegus monogyna  et Ampelodesma mauritanica.

Les principaux groupements liés à ses peuplements sont :     

- Subéraie à Cytisus triflorus

-  Subéraie ouverte  à  Erica arborea et Ampelodesmos mauritanica

-  Subéraie dégradée à  Erica arboreaGenista tricuspida et Calycotome spinosa

 

Imprimer

Chêne Zéen

Écrit par B.Djerad. Publié dans Les Forêts

Série à chêne zéen (Quercus fagineaLamk.):

 Le chêne zeen est une espèce caducifoliée, endémique de la Méditerranée occidentale (Péninsule ibérique, Maroc, Algérie et Tunisie).

C’est une espèce des hauteurs qui occupe la partie la plus élevée du parc ;

Présent à partir de 700 m jusqu’à 1000 m d’altitude et même d’avantage, son peuplement se caractérise par la présence d’espèces de l’étage supérieur humide et d’espèces humifères.

Les principaux groupements existants liés à ses peuplements sont :

 

Photo PNT 2006

 

 

- Zeenaie à  Vinca difformis

- Zeenaie à Lysimachia cousiniana et Vinca difformis  

- Zeenaie à Laurus nobilis

- Zeenaie à  Agrimonia eupatoria

- Chênaies à faciès dynamiques instables  

- Zeenaie  ripisylves.